Pages

Les usines


Sur cette page, vous trouverez les principales usines liées à la fabrication de matériel destiné à la photo.

Pour les plus jeunes d'entre vous, voici une carte de la partie de l'URSS qui nous intéresse ici, avec les usines (points rouges) présentées plus bas.




1 : KOMZ ( Казанский оптико-механический завод : Usine optico-mécanique de Kazan)

 Cette usine est située à Kazan, capitale du Tatarstan (république autonome). La production des Jupiter-11 y a été transféré de KMZ au début des années 60. Ils ont développés toute la descendance de cet objectif, avec le Jupiter-11A puis tous les Jupiter-37. C'est aussi chez eux qu'on été fabriqué les FS-2, pour des photosniper et des cinémitrailleuses. Ils fabriquaient aussi des loupes, du matériel de labo, des jumelles civiles et tout un tas de choses pour nos amis les militaires (comme des objectifs de photographie aérienne). Le logo représente une moitié de pentaprisme traversé par un rayon de lumière. On peut aussi y voir le K de KOMZ et Kazan.


2 : VOMZ ( Вологодский оптико-механический завод : Usine optico-mécanique de Vologda)


Vologda, ville historique, est une destination privilégiée pour les russes qui apprécient le lac Valdaï (avec ses îles) et la forêt environnante. A part être jolie, la ville accueillait l'usine VOMZ, où ils ont notamment fabriqué le Mir-1V et le Mir-47 et le Jupiter-21M.
Le premier logo représente le B (V en russe) de Vologda traversé par un rayon de lumière.

Il a été utilisé jusqu'à la fin des années 80.
Le nouveau logo représente 3 lentilles qui convergent. On retrouve la lettre V avec les bordures du logo.










3 : ROMZ ( Ростовский оптико-механический завод : Usine optico-mécanique de Rostov)

Rostov n'est pas Rostov-sur-le-Don (qui est une ville bien plus grande). "Notre" Rostov est situé à un peu moins de 200km au nord de Moscou, sur les berges du lac Nero. L'usine de cette ville fabrique du matériel optique militaire. On lui doit le Cyclop 85mm/1.5.

Le logo représente les bulbes de l'église du Kremlin de Rostov, avec une lentille en dessous.


4 : ZOMZ (Загорский оптико-механический завод : Usine optico-mécanique de Zagorsk)


Zagorsk s'appelle désormais Sergiev Posad. L'usine est surtout connue pour avoir fabriqué le Jupiter-3 et le Mir-1 avant que sa production soit transférée à Vologda)

Le premier logo, utilisé jusqu'en 1962, représente une bloc optique composé de 3 lentilles. Attention, il ne faut pas le confondre avec le logo de MMZ (voir plus bas).
Le second logo représente un oeil stylisé traversé par un rayon de lumière. Pourquoi un oeil? Simplement car c'est à cette époque que l'usine s'est spécialisé dans la fabrication de matériel ophtalmologique.







5 : LZOS (Лыткаринский завод оптического стекла : Usine de verre optique de Litkarino)

Cette usine, située au sud de Moscou, est spécialisée dans le verre à haute capacité et les optiques à miroir. On y a développé notamment le Citall-CO115, un verre de miroir résistant au choc thermique (on retrouve ce Citall-CO115 sur le MTO GOZ)... quelques années plus tard, les Allemands font de même avec le Zerodur. Aujourd'hui encore, ils produisent pour la Russie des miroirs géants pour des télescopes satellites. Sinon, ils font aussi dans le classique avec du matériel pour l'armée (laser, vision et guidage nocturne). Dans le civil, LZOS fournissait des objectifs à monture Kiev (Jupiter-12, Jupiter-9), mais aussi M42 (Industar-61 L/Z, Volna-9...) ainsi que des objectifs catadioptriques (à miroir) comme les MTO et ZM.

Le logo est une présentation stylisé du Л (L en russe) avec le triangle, du O et du C (S en russe).




6 : KMZ (Красногорский механический завод : Usine mécanique de Krasnogorsk)



KMZ est l'une des plus importantes usines d'URSS, si ce n'est la plus importante. Contrairement à ce qu'on peut lire ça et là, son histoire ne commence pas en 1942, ni en 1941, mais en 1918. Rapide résumé historique.
En 1918, à cause de la guerre civil, la production de Leningrad est déménagée à plusieurs reprises pour éviter qu'elle ne soit prise par les ennemis...Perm...Podolsk pendant plusieurs années, jusqu'en 1927 où ils déménagent à Banki, qui deviendra plus tard Krasnogorsk. A l'époque, on ne produit pas des objectifs, mais du matériel militaire (viseurs, télémètres, etc...) et des lunettes de vue. En 1941, la plupart des usines sont évacuées vers l'Oural, sauf la futur KMZ...et c'est, je pense, pourquoi elle a ensuite pris un place plus importante que les autres. Durant la guerre, la production augmente, avec une plus grande variété. En 1942, l'usine devient officiellement KMZ. On y ramène le matériel de GOMZ en 1943. C'est également en 1943 qu'à Leningrad, on demande la production du Photosniper pour des raisons stratégiques. Mais un photosniper, c'est un Tair-2 et un appareil photo. KMZ, à cet époque, ne fabriquait pas d'appareil photo...on a donc fait appel aux ingénieurs de FED (évacués à Bersk) pour venir épauler les ingénieurs de chez KMZ. Après la guerre, des ingénieurs resteront, ce qui permettra de créer le Zorki. C'est aussi au lendemain de la guerre que le partie commande à KMZ des projecteurs pour la bibliothèque Lenine, des jumelles de théatre...et...et un appareil photo! En 1946 arrive le Moskva-1...
Episode très connu, en 1946, KMZ reçoit en guise de réparation de dommage de guerre une usine Zeiss (du moins, tout le matériel, les machines, et les ingénieurs). Les Contax sont envoyés à Kiev, qui deviendront les "Kiev". Chez KMZ, on garde pas mal d'objectif. Ils les ont d'abord rebadgés (BK, BTK, FK, ZK....), puis se sont servi des pièces pour fabriquer les leurs (BK = Jupiter-12, BTK = Helios-44, FK = Mir-1, ZK = Jupiter 3,8,9,11...). Attention cependant à ne pas faire de conclusions hâtives. Je lis souvent sur internet qu'ils ont copiés ces objectifs, et que sans ces exemplaires de Zeiss, ils n'aurait pas pu le faire. Tout d'abord, les soviétiques ont par exemple développé la formule Helios dans les années 30. Ensuite, il faut être naïf pour penser qu'ils n'ont pas pu, avant, avoir accès à ces optiques pour les copier. Le rideau de fer était fermé,mais pas pour tout le monde... on laissait passer quand on le voulait bien. Enfin, ces objectifs ont avant tout servi à relancer l'activité d'après-guerre à moindre coût. A noter que l'Allemagne a perdu tous ses brevets après la guerre, on pouvait donc reproduire la production allemande en toute légalité.
Autre évenement notoire qui montre l'importance de KMZ, c'est l'exposition universelle de Bruxelles. Tous les objectifs présentés sont de KMZ, tout comme le légendaire "Kometa". GOMZ était également présent avec, notamment, le Leningrad.
KMZ possède également son propre bureau de calcul et de conception.

Le logo représente un prisme de Dove   avec un rayon de lumière le traversant à partir de 1949.








7 : Юпитер, (Оптико-механический завод «Юпитер» : Usine optico-mécanique "Jupiter") située à Valdaï.

Valdaï est une ville industrielle fondée sur le mont Valdaï. On y construisait des Helios-44-2, la famille des Helios 77.

Le logo est un "Ю" stylisé.




8 : LOMO (Ленинградское оптико-механическое объединение : Union optico-mécanique de Leningrad)

Leningrad, aujourd'hui Saint-Pétersbourg, a accueilli le cerveau de l'industrie optique soviétique, grâce à son Institut Optique d'État (GOI). On y calculait et recalculait les formules optiques afin de créer des objectifs. La parenthèse refermée, LOMO est le fruit du regroupement de GOMZ, LOOMP et OOMZ. L'usine a produit beaucoup d'appareils photo compacts et d'objectifs en tout genre (mais finalement assez peu d'objectifs pour la photographie classique). Il est totalement interdit de confondre cette usine avec le mouvement "LOMOgraphique".
Le logo représente les lettres OMO chevauchées par la lettre Л (L). Ce L représente la pointe du bâtiment de l'amirauté, siège du collège amiral impérial russe. Le logo présente parfois un petit bateau (comme sur la point du bâtiment).


9 : FED (Харьковский машиностроительный завод «ФЭД» : Usine de machine de construction de Kharkov "FED")

FED est l'initial du sympathique Felix Edmundovich Dzerjinski, le chef de la Tchéka (police secrète soviétique) mort peu de temps avant la construction de cette "Commune de travail pour enfants" qu'est l'usine FED.
Il y a tellement de choses à dire sur cette usine que je ne vais rien vous dire. Ils ont fabriqué la première copie du Leica II (fabriquée par des adolescents!). Ils ont prospéré en développant les appareils photos FED et les objectifs qui allaient avec. Durant les années 30, ils étaient franchement en avance par rapport aux allemands, surtout en terme d'optique. Il n'y a qu'a observer le FED 28mm/4.5 et comparer avec ce qui se faisait à l'époque chez Leica et Zeiss. Durant la guerre, ils ont été évacués à Bersk.

Le logo est le nom de l'usine en russe "ФЭД"


10 : Arsenal, à Kiev

Fondée en 1764, c'est l'une des plus vieilles usines d'Ukraine. Après la grande guerre, l'usine reçoit en guise de réparation de guerre tous les appareils photo "Contax" avec les optiques qui vont avec. C'est ainsi que commença la production d'appareils "Kiev", copie de Contax. Arsenal fabrique aussi les appareils photo moyen format de l'Union : Kiev-6 (équivalent Pentacon-6), Kiev-88 (équivalent Hasselblad) et leurs variantes. Arsenal a toujours été une usine très prolifique, avec beaucoup de modèle d'objectifs et d'appareils différents. Après la chute de l'URSS, ils ont conçu la ligne d'objectif "Arsat".

Le logo représente un A stylisé sous la forme d'un prisme.


11 : MMZ (Минский механический завод : Usine mécanique de Minsk)

Fondée sous l'impulsion du GOI à Minsk en 1957. MMZ fait parti du combinat BeLOMO. Elle s'occupe de la production optique civile et militaire. Dans le combinat se trouve aussi l'usine Diaproyektor, qui produit des projecteurs et leurs optiques. Elle produit des appareils photos compacts (plutôt en plastique) et des objectifs pour le Zenit (les helios 44 à partir du 44-2, toujours en parallèle d'autres usines). Elle produit aussi des objectifs Peleng, des objectifs de reproduction...

Le logo représente une lentille optique (un doublet)





Bibliographie :

The authentic guide to russian and soviet cameras, J-L Princelle, Le rêve édition, 2004. (Des erreurs liées à l'âge de l'édition, mais très intéressant sur l'historique)
Zenitcamera.com (l'incontournable)
Merci à Thierry Hacquard pour les corrections!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire